Soirée d'adieu à Floeta

La gare de Floeta a vu ce dimanche 27 août 2017 le départ du dernier service VRP250 à destination de Bavarieks. En effet, dès le lendemain et l'entrée en vigueur des nouveaux horaires, la desserte du service VRP250 est aménagée et se cantonne désormais à la liaison Bavarieks - Tarna, rejoignant son objectif initial qui était de créer un train de banlieue à grande vitesse. Le dernier VRP250 au départ de Floeta était le service 35255, partant à 19h48 et arrivant à Bavarieks pour 22h21. Dimanche soir, de nombreuses personnes étaient rassemblées pour regarder partir ce dernier train, à la fois des passionnés de chemin de fer mais aussi de simples passants rendus curieux par cet étrange attroupement. Une fois le train parti, la foule s'est bien vite dissipée. Le train en lui-même était presque totalement rempli, ce qui s'explique notamment par le fait que ce dimanche était le dernier jour des vacances scolaires avant la rentrée. Le trajet a été effectué par la rame C251007 et les passagers sont arrivés à l'heure en gare de Bavarieks, à 22h20 précisément.

 

20170825012702 1

    Le compteur de vitesse d'une cabine de CRK251 indiquant 250 km/h (image d'archive).

 

Mais si ce service est arrivé à point nommé, ce n'était pas toujours le cas pour les VRP250 jusqu'à présent. En effet, si ces services ont joui depuis leur création en 2011 d'un succès important auprès de la population, ils ont également décroché la palme de la liaison la moins ponctuelle de la RKP Est-Sansek. Avec un taux de régularité de 76 % en 2016 - signifiant qu'un train sur quatre arrivait à destination avec plus de 5 minutes de retard - les VRP250 étaient bien en deça de la moyenne de la compagnie - 94,2 % de régularité. Cela pouvait s'expliquer de plusieurs manières : d'une part, la portion Tarna - Floeta forme un tronçon extrêmement employé, au bord de la saturation en heure de pointe sur certaines parties, et les VRP250, plus que les autres services, avaient de horaires plus serrés, ce qui signifiait que si le train les précédant avait ne serait-ce qu'une ou deux minutes de retard, lui-même terminait inévitablement en retard. D'autre part, et sur cette même portion, les rames employées étaient trop courtes - 6 caisses - pour amortir le flux important de voyageurs en heure de pointe, ce qui aboutissait souvent à une surcharge du train qui le retardait ou l'empêchait tout bonnement de partir. Le cas s'est présenté à plusieurs reprises sur le VRP250 de 16h48 au départ de Floeta, où il était monnaie courante de devoir faire sortir une partie des passagers afin de pouvoir fermer les portes du train, ce qui aboutissait souvent à un départ retardé de 15 minutes ou plus. C'est ce phénomène qui a également contribué à modifier le tracé du service. "En temps normal, 32 % des voyageurs empruntant le VRP250 sur la portion Floeta-Tarna possédaient un abonnement de travail ou étudiant" déclare Khristina Ledvarekva, la directrice de la RKP Est-Sansek, avant d'ajouter "En heure de pointe, ces mêmes abonnements représentaient 69 % des voyageurs. Il fallait agir et proposer un service plus adapté au trafic pendulaire intense que l'on observe entre ces deux villes." Chose promise, chose due : dès lundi, ces services ont été remplacé par l'ajout de trains VRP, cadencés à la demie-heure entre Floeta et Tarna, et effectué par des rames tractées. Avec sept voitures complètes plus un fourgon à vélos, cela devrait permettre de remédier à ce problème de plus en plus présent de trop forte affluence dans les trains.

 

20170825013715 1

La rame C251007 photographiée lors de son arrivée à Stelbrąk CS, dimanche 27 août 2017.

 

Mais que les adeptes de ces rames modernes et ultra-rapides se rassurent : quelques unes continueront malgré tout à desservir la gare de Floeta, mais en temps que RP ou VRP !

Erik Jasnikov.

×